Macadam Cowboy

LA CONFÉRENCE

Filmer la fin du rêve américain, pour John Schlesinger, c’est d’abord prendre acte de la disparition d’un genre cinématographique : le Western. A la fin des années 60 aux USA, le cow-boy conquérant et défenseur de la veuve et l’orphelin n’a plus sa place, il n’est au mieux qu’une image publicitaire grotesque, un objet de fantasme dépassé ou bon marché.

Du fin fond du Texas aux bas-fonds de Manhattan, Schlesinger filme ainsi la décomposition des mythes, des espaces et des corps, à travers l’itinéraire d’un minable petit escroc estropié et d’un gigolo travesti en cow-boy.

« Macadam Cowboy » c’est l’Amérique des « invisibles », celle des marginaux, des paumés et des losers qui n’ont pas leur place dans l’American Dream.

Thierry Cormier

LE FILM

Interdit aux moins de 12 ans
 
Joe Buck, blond et beau gosse, quitte sa petite bourgade du Texas pour monter à New York, où il espère se faire entretenir par des femmes riches. Mais la dureté de la ville lui fait rapidement perdre ses illusions. Seul, sans un sou, il fait la connaissance de Ratso Rizzo, un petit Italien chétif, boiteux et tuberculeux. Parce que ce dernier a l’air encore plus seul que lui, Joe accepte de partager son appartement miteux. À l’opposé l’un de l’autre, ils partagent pourtant la même misère dans les bas-fonds new-yorkais, s’accrochant au même rêve : partir
vivre sous le soleil de Floride…

réalisé par John Schlesinger

date de sortie en France :
15 octobre 1969
(date de reprise : 4 septembre 2016)

durée : 1h53
 

d'hier à
aujourd'hui

Ciné-conférences

Pour plus d’informations
david@delasuitedanslesimages.org
03 20 93 04 84

Catalogue

Agenda

>> actualité professionnelle <<

EN RAISON DES RESTRICTIONS SANITAIRES LIÉES A L’ÉPIDEMIE DE COVID-19, TOUTES LES SALLES DU RÉSEAU SONT ACTUELLEMENT FERMÉES ET LES SÉANCES DE NOVEMBRE ANNULÉES