soleil vert

conférence

réalisé par Richard Fleischer – distribué par  Warner Bros. France – sortie : 26 juin 1974 – durée : 1h37

LE FILM

New York en 2022. Un brouillard a envahi la surface du globe, tuant la végétation et la plupart des espèces animales. D’un côté, les nantis qui peuvent avoir accès à la nourriture rare et très chère. De l’autre, les affamés nourris d’un produit synthétique, le soylent, rationné par le gouvernement… Lors d’une émeute, le président de soylent trouve la mort et Thorn , un flic opiniâtre, est chargé de l’enquête…

la conférence

LES FANTASTIQUES VOYAGES DE RICHARD FLEISCHER

Tout le monde a vu des films de Richard Fleischer sans savoir que ce sont des films de Fleischer !
Voilà bien le paradoxe – ou la malédiction – de ce cinéaste non reconnu comme un auteur, dont la popularité de ses films, ses expérimentations visuelles ou ses explorations pour le moins sombres et sans manichéisme d’anti-héros auraient pourtant du le propulser dans ce panthéon des réalisateurs hollywoodiens érigé par la critique.

Sa très longue carrière, de 1946 à 1985 avec près de 50 films, et son éclectisme, le menant du film noir à la science-fiction, en passant par le péplum ou le western, ont participé à dissimuler l’artiste derrière l’artisan de Studios ou pire « le tâcheron », comme le qualifiait Jean-Luc Godard avec son art consommé de la formule lapidaire. Il y a bien sûr des films mineurs, voire franchement ratés, durant ces quarante années d’exercice, mais existe-t-il des cinéastes sans faiblesse ?

Fils de Max Fleischer, l’un des pionniers du cinéma d’animation (Betty Boop ; Popeye ; Les Voyages de Gulliver) ; technicien méticuleux et curieux ; conteur hors-pair, soucieux de mêler réalisme et imaginaire ; inventeur de formes et professionnel rigoureux dans la tenue des délais et des budgets, Richard Fleischer laisse une œuvre spectaculaire et protéiforme où pointe l’extraordinaire à côté de l’ordinaire, la noirceur à côté de l’aventure.

C’est donc à la fois à une réhabilitation de cet « auteur » que nous vous convions, et à une redécouverte sur grand écran de ses films qui, comme le déclarait le cinéaste japonais Kiyoshi Kurosawa : « si on les posait les uns à côté des autres, ils pourraient résumer, d’une certaine façon, l’histoire du cinéma ».

 

Soleil vert (Soylent Green, 1972)

Comprendre l’effondrement

Alors que le monde peine encore à prendre conscience de l’influence néfaste de l’homme sur son environnement, déjà en 1972, ce film alertait l’humanité en posant les jalons d’une inconscience collective : raréfaction des ressources naturelles, explosion démographique, disparition des espèces animales et végétales, société de contrôle industrielle et instrumentalisation des femmes.

Soleil vert est un film d’hier sur aujourd’hui, visionnaire donc et, en cela, d’un dérangement salutaire.

Thierry Cormier

Pour plus d’informations
david@delasuitedanslesimages.org
03 20 93 04 84

Catalogue

Assaut

sortie : 05/07/1978
ciné-conférence

Fog

sortie : 19/03/1980
conférence

Animations en salle

Suivez l'actualité de nos propositions.

diffusion

Toutes nos actions et leur catalogue.

Agenda

> l’actualité professionnelle <

du 3 octobre au 2 décembre
tournée de Welcome back IV

samedi 10 décembre
> 15h30 Ernest et Célestine : le voyage en charabie
atelier
Flandria / Bailleul

dimanche 11 décembre
> 15h Edward aux mains d’argent
conférence en musique
Alhambra / Calais
> 16h30 Ludwig, le crépuscule des dieux
conférence
Studio 43 / Dunkerque

mercredi 14 décembre
> 10h Un hérisson dans la neige
ciné-quiz
Olympia ciné / Templeuve

jeudi 15 décembre
> 19h45 Inu-oh
cinéma & jeu vidéo
Studio 43 / Dunkerque

dimanche 18 décembre
> 11h Un hérisson dans la neige
ciné-quiz
Méliès / Villeneuve d’Ascq

lundi 19 décembre
> 10h Un hérisson dans la neige
ciné-quiz
Alhambra / Calais