Yuku et la fleur de l’Himalaya

ciné-chanson

réalisé par Arnaud Demuynck et Rémi Durin – durée : 1h05 – sortie : 19/10/2022
distribué par Gebeka Films – coproduit par Pictanovo avec le soutien de la Région Hauts-de-France et du Centre national du cinéma et de l’image animée 

LE FILM

En haut des plus hautes montagnes de la terre vit une plante qui se nourrit de la plus parfaite lumière du soleil. Elle s’appelle… la fleur de l’Himalaya. Yuku quitte sa famille pour partir à la recherche de cette fleur à la lumière éternelle. Elle veut l’offrir à sa grand-mère qui a annoncé qu’elle devra bientôt partir avec la petite taupe aveugle dans les méandres de la terre. Mais pour la trouver, il y a un long voyage à parcourir, semé d’obstacles. Il faut traverser le terrible domaine des rats d’égouts sous le château, la prairie aux corbeaux, cruels et voraces, la forêt enchantée où l’on se perd. Et, surtout, le petit pont de la peur, qui est gardé par le loup ! Mais sur son parcours, grâce à sa musique et à ses chansons, Yuku va se faire beaucoup d’amis. Ils sont le bien le plus précieux pour réussir l’aventure de la vie.

L’ACCOMPAGNEMENT

Ciné-chanson d’Alexandre Brouillard

Quoi de mieux pour clore la projection de cette comédie musicale qu’un ciné-chanson avec pour chef d’orchestre nul autre qu’Alexandre Brouillard, le compositeur des musiques du film.

Il vous apprendra dans un premier temps à chanter les refrains et à accompagner les couplets aux percussions. Une fois prêts, c’est partie : la bande son est lancée et c’est au tour du public de jouer ! Ou plutôt de chanter.

Le ciné-chanson est une sorte de karaoké adapté aux plus jeunes. Les paroles sont inscrites en bas de l’image mais pas besoin de lire pour chanter le refrain, le public l’apprend par cœur. Les jeux de percussions contribuent à animer la séance et mettre l’ambiance dans la salle.

> Jauge de spectateurs.trices : pas de limite

> Matériel à prévoir : un micro sur pied et un espace dégagé devant l’écran pour que le musicien soit visible de tous

> Durée : 20mn après la projection

> Coût : pour les adhérents à De la suite dans les images, l’association prend en charge la moitié du cachet artistique, ainsi que les frais de déplacement et d’hébergement. Restent à la charge de la salle 150€ TTC d’intervention ainsi que les coûts d’exploitation habituels et, le cas échant, la restauration.

Si vous êtes intéressé.e.s

samuel@delasuitedanslesimages.org

Agenda des sorties

Les films actuellement
dans nos radars.

Accompagnements

L'actualité
de nos propositions.

dispositifs

Tous nos dispositifs
d'accompagnement.

LES RENDEZ-VOUS
DANS LE Réseau