The truman show

conférence / session jeu vidéo

Précédent
Suivant

réalisé par Peter Weir – 1h43 – sortie : 28/10/1998 (reprise : 15/06/2022) – distribué par Ciné Sorbonne

LE FILM

Truman Burbank mène une vie calme et heureuse. Il habite dans un petit pavillon propret de la radieuse station balnéaire de Seahaven. Il part tous les matins à son bureau d’agent d’assurances dont il ressort huit heures plus tard pour regagner son foyer, savourer le confort de son habitat modèle, la bonne humeur inaltérable et le sourire mécanique de sa femme, Meryl. Mais parfois, Truman étouffe sous tant de bonheur et la nuit l’angoisse le submerge. Il se sent de plus en plus étranger, comme si son entourage jouait un rôle. Il se sent observé…

LES ACCOMPAGNEMENTS

Pour accompagner la ressortie en salle de The Truman show, nous vous proposons 2 accompagnements : une conférence de Thierry Cormier, à placer après la projection du film, et une session de jeu vidéo partagée, à placer de préférence avant la projection.

Conférence : L’envers du décor

« Nous pouvons confronter tout ce que nous savons, mais cela ne nous apprendra rien, à part que quelque chose ne va pas. Et ça, nous le savons depuis le début. Les indices que nous trouvons ne nous donnent aucune solution ; ils nous permettent tout juste d’entrevoir l’ampleur de l’anomalie. »
Philip K. Dick (« Le Temps désarticulé », 1958).

On a tout dit, tout écrit sur le film de Peter Weir et le scénario d’Andrew Niccol, l’auteur de Bienvenue à Gattaca : critique de la Téléréalité ; intrusion de la vidéosurveillance et surexposition médiatique du privé et de l’intime ; ambition d’un producteur démiurge à la tête d’une entreprise audiovisuelle tentaculaire ; ou bien encore, évocation ironique du conformisme américain, de l’American Way of Life et des banlieues résidentielles.

The Truman Show est donc un film à la ligne claire, anticipant certaines dérives qui constituent notre quotidien 25 ans plus tard. Certes !

Mais entre les scènes connues de ce film « lisible » existe l’ébauche d’un autre récit, plus schizophrénique ; d’un film non fait ou embryonnaire qui, consciemment ou non, plonge le spectateur dans une réalité alternative : une perturbation, un parasitage ou une interférence.

L’envers du décor de ce film c’est notre place de spectateur.trice revisitée à l’aune des univers de Philip K. Dick. Une réalité labile dont nous sommes les acteurs.trices sans même le savoir, à l’instar du personnage du film.

Thierry Cormier

session de jeu vidéo partagée

(en accord avec les thèmes du film)

Durée de l’animation : 1h15 ~ 1h30

Accessible à partir 12 ans.

Une session de jeu participative ouverte à tous les niveaux

Le.la médiateur.trice accueille le public dans la salle de cinéma et propose au public une introduction au jeu vidéo via des titres accessibles et immersifs. Le public est invité à s’essayer aux jeux sur le grand écran au fur et à mesure que le.la médiateur.trice fait circuler les manettes dans la salle.

Aborder la cinéphilie via le média du jeu vidéo

Ce temps de jeu est précédé d’une courte présentation où le médiateur revient sur les liens entre les jeux de la séance et le film qui suit (thématiques, outils narratifs, représentations…).

Pour The Truman Show, les thèmes du film mis en avant sont :

● Jouer avec le 4ème mur – Avec THE STANLEY PARABLE, on démarre avec une fiction qui se joue du libre-arbitre du joueur avec une voix-off qui commente et ordonne ce que l’on doit faire – on ira justement la contrarier pour dévoiler le 4ème mur et les coulisses de la création du jeu.

● Invasion publicitaire – Comme dans le film, les pubs prennent de la place dans l’univers et viennent même modifier le jeu dans DRINK MORE GLURP, une simulation sportive absurde.

● La meilleure audience – Le film recherche la meilleure audience possible, et on mettra à l’honneur le spectacle le plus médiatisé sur la TV ou sur consoles – le football avec MARIO STRIKERS BATTLE LEAGUE FOOTBALL.

Jauge de spectateur.trice.s

La jauge de la salle. Pas limité dans la mesure où même si chacun ne joue pas directement, les jeux choisis sont suffisamment immersifs, narratifs et divertissants pour plaire aux spectateur.rice.s. Cependant on a observé qu’à partir de 40 participant.es, le public peut ressentir une longueur et une frustration si tout le monde n’a pas l’occasion de jouer.

Matériel à prévoir en salle

Une console de jeu et des manettes sont amenées par l’intervenant. Pour les besoins techniques, il est nécessaire d’avoir un raccordement HDMI depuis le bas de la scène allant jusqu’au projecteur de la cabine. Il faut pouvoir récupérer le signal audio ET vidéo de la console (qui envoie en HDMI) tout en permettant à l’intervenant d’avoir un micro en simultané pour commenter les actions des joueur.euse.s.

Une table et une chaise sont aussi nécessaires afin de poser console et ordinateur au bas de la scène.

Pour plus d’informations

sur l’accompagnement jeu vidéo : contact@cinemaetjeuvideo.org

sur la conférence : david@delasuitedanslesimages.org

Agenda des sorties

Découvrez les films actuellement
dans nos radars.

Accompagnements

Suivez l'actualité
de nos propositions d'accompagnement en salle.

dispositifs

Retrouvez nos
propositions
par dispositif.

Agenda

> L’ACTUALITÉ PROFESSIONNELLE <

lundi 26 février
> La colline aux cailloux
ciné-concert
Alhambra / Calais et Familia / Halluin

mardi 27 février
> La colline aux cailloux
ciné-concert
Espace cult. Robert Hossein / Merville
et Ciné-théâtre Louis Aragon / Auchel

mercredi 28 février
> La colline aux cailloux
ciné-concert
Olympia / Templeuve et Fresnoy / Tourcoing

jeudi 29 février
> La colline aux cailloux
ciné-concert
Arcs en ciel / Hazebrouck et Espace culturel Jean-Michel Devynck / Esquelbecq
> Les tourouges et les toubleus
ciné-spectacle
Espace AREA / Aire-sur-la-Lys

vendredi 1er mars
> La colline aux cailloux
ciné-concert
Méliès / Villeneuve d’Ascq
> L’homme d’argile
rencontre
rencontre
Flandria / Bailleul

samedi 2 mars
> La colline aux cailloux
ciné-concert
Caméo / Avesnes-sur-Helpe

dimanche 3 mars
> La colline aux cailloux
ciné-concert
Flandria / Bailleul

mercredi 6 mars
> Le royaume de Kensuke
ciné-quiz
Alhambra / Calais

dimanche 10 mars
> Holly
rencontre
Studio 43 / Dunkerque
> La nouvelle femme
avant-première et ciné-échange
Espace culturel Robert Hossein / Merville