Accompagnement des médiateurs.trices

20 septembre à Amiens & 18 octobre à Lille

Dans le cadre de l’accompagnement des médiateurs.trices en salle de cinéma, grâce aux soutiens de la Région Hauts-de-France et du CNC, De la suite dans les images et l’Acap – pôle régional image ont initié un parcours de formation sur 4 journées*.

*les deux premières journées ont eu lieu les 29 avril et 27 mai 2021.

Lieu : Cinéma Orson Welles à Amiens

 

9h-9h30 Point d’étape

 

9h30-11h30 Pratiques YouTube : de l’autre côté de l’écran.

YouTube s’est imposé comme une plateforme clé de production et consommation de contenu relatif au cinéma, notamment auprès des15-25 ans. Comment appréhender ces nouvelles pratiques et atteindre un nouveau public ? Décryptage avec Amazing Lucy.

Lucie Bellet, connue sous le pseudo de Amazing Lucy, est une YouTubeuse et critique de films. Son émission Cinéphile Facile a pour but de partager sa passion du cinéma tout en gardant un esprit critique, en analysant des films par le prisme de la théorie du genre.

 

12h-13h Déjeuner

 

13h-15h Atelier pratique : Place à l’impro !

Dans le cadre d’une écriture collective de courts-métrages, l’improvisation est un bon moyen de faire émerger les idées et de préparer les participants non professionnels au jeu face caméra. Cet atelier propose donc des exercices d’improvisation guidée : une consigne secrète est donnée à deux ou trois des participants, qui doivent improviser une scène devant les autres. À la fin de chaque scène, les acteurs de la scène échangent brièvement avec les spectateurs sur ce qui a fonctionné ou pas, sur les manières de rendre perceptibles les enjeux d’une scène. Ensuite les rôles tournent, afin que chacun et chacune puisse participer. À la fin d el’animation, 20 ou 30 minutes seront consacrées à l’échange et au partage d’expérience: quelles sont les finalités possibles de ce genre d’exercice ? Quelles difficultés peuvent être rencontrées ? Comment rendre ludique et participatif les règles de la dramaturgie scénaristique ?

Titulaire d’un Master en études cinématographiques de l’Université Lyon 2 et d’un diplôme d’assistante réalisatrice de l’ESEC, Mélanie Dubost a d’abord réalisé des courts-métrages et travaillé comme assistante réalisatrice sur différents tournages. Elle a ensuite rejoint l’association Tribudom en tant que coordinatrice technique et médiatrice culturelle. Pendant presque 4 ans, elle a pu expérimenter différentes techniques et appliquer des méthodes d’animation propres à la création audiovisuelle en groupe, que ce soit avec des enfants de l’école primaire, des collégiens décrocheurs, de jeunes adultes, des mères de famille apprenant le français ou des personnes en centre d’hébergement d’urgence… Dans ce contexte, elle a développé différentes animations et méthodes adaptables à des publics très variés. Aujourd’hui, elle partage sa vie entre Paris et la Drôme, entre audiovisuel et création artisanale.

 

15h-17h Travail en sous-groupes

Les participants seront répartis en 3 groupes de travail en fonction de leur réponse au questionnaire d’étape envoyé durant l’été.Chaque groupe sera pris en charge par une intervenante pour un tour de présentation des projets des participants et accompagné pour la préparation de la dernière journée à venir du parcours.

Après des études d’Histoire et de cinéma, Natacha Juniot débute dans l’action culturelle cinématographique en encadrant des ateliers de réalisation pour collégiens impulsés par les cinémas du Palais à Créteil. Elle travaille ensuite plus de dix années à la coordination de Lycéens et apprentis au cinéma en Ile-de-France et à la défense des salles art &essai indépendantes au sein de l’Association des Cinémas de Recherche d’Ile-de-France (ACRIF). Elle est actuellement chargée de communication et d’animation aux 3 Cinés Robespierre à Vitry-sur-Seine. Elle est membre active des Doigts Dans La Prise depuis leur création.

Aurélia Di Donato travaille dans l’exploitation cinématographique depuis près de 20 ans. Elle y a pratiqué tous les métiers, occupé tous les postes, en régions comme à Paris, de la projection à la direction de salles. En 2011 elle a créé avec d’autres professionnels l’association Les Doigts Dans La Prise. La gestion et le développement de l’association est aujourd’hui son activité principale.

D’abord programmatrice pour plusieurs festivals, dont Premiers Plans à Angers pendant 8 ans, Cécile Nhoybouakong se lance dans le domaine de l’éducation et la formation aux images en créant avec Suzanne de Lacotte Les Soeurs Lumière en 2011. Avec cette association, elle développe alors de nombreux projets en collaboration avec des structures aussi variées que l’Agence du court métrage, La Semaine de la critique ou le Forum des images. D’ateliers en formations, elle anime des interventions en lien avec des médiathèques, des réseaux de salles ou des Pôles régionaux images (Acap, Ciclic, Cinémas 93). Depuis 2019, elle est responsable jeune public du Cinéma François Truffaut en Essonne.

Lieu : Cinéma l’Univers à Lille

 

9h-9h30 Accueil

 

9h30-12h30 Sexualité, cinéma et adolescent-e-s.Tout ce que vous avez voulu savoir sur le sexe sans oser le demander… analysez-le!

Comment et pourquoi aborder la sexualité avec des adolescent-e-s avec des films ? Le genre cinématographique du teen movie dont elles et ils sont sensé-e-s être friand-e-s comme spectacle et la chronique adolescente dont ils sont les sujets utilisent le cinéma pour mieux aborder le thème sans fausse pudeur : entre la polarisation de la comédie de dépucelage,du film d’horreur exploitant la peur de la découverte de la sexualité et les drames des violences sexuelles (abus sur mineurs, viols, grossesse non désirée,etc…), toute une nuances de films réfléchissent sur les identités sexuées et sexuelles comme autant de moteurs de liberté, de rencontres, d’apprentissages, de prise de risque, de dangers, d’emprisonnements, brefs de véritables parcours existentiels.

Docteure en cinéma, Claudine Le Pallec Marand est à la recherche de la meilleure pédagogie possible pour sensibiliser à l’analyse de film et transmettre l’histoire (critique) du cinéma. Enseignante à Paris 8, Paris 3 et Amiens, elle pense que les meilleures interventions pour les enseignant.e.s de Collège et Lycée, les Ciné Club adultes comme auprès du jeune public adolescent se nourrissent d’extraits de films et de lien avec le cinéma présent. Spécialiste de l’histoire du cinéma français (fiction et documentaire) elle est aussi fidèle au matrimoine du monde entier : un point de vue à défendre, une histoire à reconstruire.

 

12h30-13h30 Déjeuner

 

13h30-16h30 Speed Dating des projets

Répartis à nouveau dans leurs groupes de travail,les participants vont passer alternativement 1h à travailler un aspect de leur projet afin de le finaliser : communication avec Melissa Charles, méthodologie avec Cécile Nhoybouakong et médiation culturelle avec Florian Deleporte.

A l’issue de ce speed dating réinventé, chacun.e sera fin prêt.e pour la mise en place de leur proposition à destination des 15-25 ans !

D’abord programmatrice pour plusieurs festivals,dont Premiers Plans à Angers pendant 8 ans, Cécile Nhoybouakong se lance dans le domaine de l’éducation et la formation aux images en créant avec Suzanne de Lacotte Les Soeurs Lumière en 2011. Avec cette association, elle développe alors de nombreux projets en collaboration avec des structures aussi variées que l’Agence du court métrage, La Semaine de la critique ou le Forum des images. D’ateliers en formations, elle anime des interventions en lien avec des médiathèques, des réseaux de salles ou des Pôles régionaux images (Acap, Ciclic, Cinémas 93). Depuis 2019, elle est responsable jeune public du Cinéma François Truffaut en Essonne.

Tombée follement amoureuse de la salle de cinéma alors de sa première mission dans un mono-écran (dans le cadre d’un master professionnel de Direction Artistique après un cursus Cinéma/Audiovisuel) le parcours et les réflexions de Mélissa Charles la portent à comprendre les publics, à communiquer avec eux et à mettre en valeur le travail des salles de cinéma. Actuellement responsable de la communication chez DULAC CINEMAS, réseau de salles parisiennes qui comprend l’Arlequin, le Reflet Médicis, le Majestic Bastille, le Majestic Passy et l’Escurial (depuis 5 ans), cet amour n’a pas terni et reste son moteur pour imaginer l’exploitation de demain.

Animateur depuis son adolescence, et travaillant dans l’exploitation cinématographique depuis plus de 25 ans, Florian Deleporte a passé près de la moitié de sa vie à conjuguer ces deux facettes, notamment au Studio des Ursulines, cinéma d’art et d’essai parisien spécialisé dans la transmission du cinéma aux jeunes publics, qu’il a dirigé et programmé de 2006 à 2020. Il est maintenant chargé d’éducation au cinéma chez un distributeur de films de répertoire.

 

16h30-17h Conclusion du parcours

Pour plus d’informations
david@delasuitedanslesimages.org
03 20 93 04 84

Agenda

> l’actualité professionnelle <

17 septembre > 16 décembre
Welcome back III

dimanche 26 septembre
15h Elephant Man
ciné-conférence
Alhambra / Calais

dimanche 3 octobre
> 17h Respect
conférence musicale
Espace Robert Hossein / Merville
> 18h30 Jeune Juliette
ciné-rencontre
Arcs en ciel / Hazebrouck

vendredi 8 octobre
20h30 Tralala
conférence musicale
Studio 43 / Dunkerque

mardi 12 octobre
20h Une histoire à soi
ciné-rencontre
Cinos / Berck-sur-Mer

mercredi 13 octobre
19h Une histoire à soi
ciné-rencontre
Flandria / Bailleul